Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/10/2011

le juste retour de la momie

Dans le film cultissime « la Momie » , je veux bien entendu parlersarkozy,election,languedoc roussillon,béziers du premier de la série, un des personnage poursuivi par des morts vivants aussi vilains qu'affamés leur oppose toute une série de pendentifs religieux allant de la croix à l'étoile de David en passant par la main de Fatma . La combine ne marche pas , les monstres sanguinaires reviennent  sans cesse et continuent de plus belle à vouloir le dévorer tout cru. Bref c'est un peu comme quand Sarkozy est venu en Cevennes . En effet comme le dit le midi libre ce jour  « Aprés avoir rappelé l’hiver dernier "les racines juives de la France" devant le Conseil représentatif des israélites de France (Crif), après avoir vanté au printemps "l’héritage" catholique dans son discours du Puy-en-Velay, Nicolas Sarkozy était donc à Alès, hier, pour parler aux protestants ». Certains diront qu'il se voue à tous les dieux pour retrouver les faveurs du ciel d'autres qu'il recherche la transcendance à travers un pèlerinage universaliste .Mais finalement ne serait-il pas simplement en train de faire campagne sur les deniers publics ?

 

02/10/2011

On dirait le sud

Comme le dit la chanson « on dirait le sud... »...peut être pas pour un million d'années mais surement pour un bon moment. Lors des dernières sénatoriales, il n'a échappé à personne que l'élection de Christian Bourquin, dans les Pyrénées orientales et d'Alain Bertrand en Lozère , confirme la solide implantation Senat 2011.jpget la pérennité de la majorité régionale du Languedoc Roussillon qui a une fois de plus démontré sa légitimité dans les urnes. Lors de l’élection régionale avec Georges Frêche , et lors des sénatoriales. A ce jour avec Robert Navarro la majorité régionale comporte donc trois sénateurs . Ce qui lui confère une double assise démocratique de par le suffrage des citoyens du Languedoc Roussillon et celui de ses élus locaux . Ce alors même que nombre d'élus de la majorité régionale sont encore injustement exclu du parti socialiste , puis que la fédération socialiste de l'Hérault est sous une tutelle qui n'en fini plus de durer. Il serait quand même temps au regard des enjeux qui s'annoncent que cette situation puisse trouver une issue intelligente . En effet à travers l'exclusion de ceux que les languedociens ont élu c'est tout un territoire qui n'est pas considéré, c'est la souveraineté démocratique de tous les militants socialistes du Languedoc Roussillon qui est niée. Le temps n'est pas aux luttes internes mais au rassemblement .C'est historique,  le 1er Président socialiste du Sénat vient d'être élu , les voix des « non inscrits de gauche  » du Languedoc Roussillon ont pesé dans la balance . Dans l'avenir, espérons que Solférino entende le message du sud autrement que par le chant des cigales estivales .

25/09/2011

Sénatoriales : Le Languedoc Roussillon fait carton plein

Après Christian Bourquin, notre Président de Région qui a été élu au premier  tour, senatoriales,languedoc roussillon,christian bourquin,alain bertrandAlain Bertrand, Vice Président du Conseil régional et Maire de Mende  vient d’être élu Sénateur et a battu  Jacques Blanc sur lessenatoriales,languedoc roussillon,christian bourquin,alain bertrandterres lozériennes. C’est une immense  satisfaction pour  tout le Languedoc Roussillon . Deux fiefs de droite viennent d’être  remportés et  deux dynasties fortement controversées  sont tombées .C’est  La dynamique régionale au service de l’intérêt collectif et du développement et la qualité  des hommes qui ont su la mettre en œuvre qui  ont bénéficié aujourd’hui du suffrage des grands électeurs . A un peu moins d’un mois jour pour jour  de l’anniversaire de la mort de Georges Frêche  on ne peut qu’avoir une pensée émue et sincère  pour celui à qui cette victoire pourrait être dédiée.

Christian Bourquin élu Sénateur au premier tour

Christian Bourquin , Président de la Région Languedoc Roussillon ( DVG) a été élu sénateur dès le premier tour dans les Pyrénées orientales avec 53,9 % des voix. Fort d'une avance confortable face aux barons locaux de l'UMP, ll devance de 7% François Calvet (UMP) Christian Bourquin.jpget de plus de 10% Jean Paul Alduy ( UMP) qui n'ont obtenu respectivement que 43,68% et 46,75% des suffrages . C'est une victoire importante car un siège a été ravi à la droite . C'est aussi un soutien des élus locaux à la politique régionale et à l'action de Christian Bourquin . Enfin s'il fallait encore le démontrer c'est un élément significatif de plus qui confirme la solide implantation territoriale  et l'évidente légitimité à gauche de la majorité régionale .