Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/10/2011

Les Primaires citoyennes à Béziers et dans les villages

fh.jpegDimanche 9 octobre, choisissez le candidat socialiste pour assurer la victoire à l’élection présidentielle de 2012.

Pour connaître votre bureau de vote, qui peut être différent du lieu où vous êtes habitué à vous rendre, vous pouvez vous renseigner sur le site Internet : www.lesprimairescitoyennes.fr ou appeler le 08 25 05 20 12 (0,15 cts la minute depuis un poste fixe).

Vous pouvez aussi télécharger la liste des bureaux du Biterrois :

> Bureaux de vote à Béziers  : téléchargez le fichier
> Bureaux de vote dans les villages du Biterrois  :  téléchargez le fichier

Qui vote ?
Tous les Français qui le souhaitent. Il vous suffit d’être inscrit sur les listes électorales (pas besoin d’être adhérent au PS), de vous munir de votre carte d’identité et de vous acquitter d’un Euro de participation.

A quelle heure ?
Le scrutin a lieu entre 9h et 19h.

 

F.HOLLANDE GAUCHE.jpeg

06/10/2011

Il n'y a pas photo c'est Hollande

S'il y avait encore besoin d'une confirmation, et ce n'est pas le cas, le dernier débat télévisé a confirmé la position de François Hollande . françois hollande,béziers,primaires,présidentielleIl était pourtant attendu en embuscade par Martine Aubry et Segolène Royal qui ont tenté notamment de le déstabiliser en mettant en doute ses propositions ambitieuses pour l'éducation nationale. Peut être n'avaient elles pas bien compris les chiffres et la pertinence de la démarche ? Heureusement François Hollande très pédagogue leur a à nouveau expliqué l'objectif prioritaire qu'est la prise en compte de la jeunesse ainsi que le financement de ces mesures.

Puis malgré un accord sur le fond et sur l'analyse , un clivage est toutefois plus nettement apparu quant aux moyens à mettre en œuvre. En effet pour Martine Aubry, Arnaud Montebourg et Ségolène Royal nombre de problèmes trouvent leur solution dans la promulgation de lois coercitives et d'interdictions de toute natures. S'il est effectivement exact qu'il est du rôle de l'état de définir une politique claire et d'encadrer les dérives au nom de l'intérêt général et du bien commun, l'état ne peut pas tout. Tenter de faire croire aux citoyens qu'il suffit de légiférer pour régler toutes les questions est tout simplement assez limite. On a d'ailleurs bien vu les résultats médiocres des « lois slogans » de type « travailler plus pour gagner plus ». Apprenons à nous méfier de toutes les solutions miracles et des grands « yakafaucon » de tous bords . La relance et la modernisation de l'économie, par exemple, sont des systèmes complexes qui nécessitent une réflexion de fond , une articulation de mesures et de la négociation avec l'ensemble des partenaires sociaux. Effectivement le fait qu'une entreprise  licencie alors qu'elle fait des bénéfices est véritablement scandaleux. C'est des vies qui sont brisées au nom de quelques uns qui sont de plus en plus gourmands et qui se nourrissent des autres. C'est aussi toute la collectivité qui paye . Sauf qu' interdire les licenciements même pour les entreprises qui font des bénéfices n'est tout simplement pas possible et puis cela ne servirait à rien. D'abord parce que nous sommes dans une économie mondialisée et qu'une entreprise peut s'installer à son grès dans nombre de pays, puis parce que le nerf de la guerre d'une entreprise c'est son carnet de commande . L'hypothèse extrême de Martine Aubry de la saisie de l'outil de travail ou de la nomination d'un administrateur est donc carrément  farfelue . Ce n'est pas parce que l'on reprend une entreprise que l'on est assuré de reprendre sa clientèle , ni d'ailleurs son savoir faire et encore moins sa notoriété. Comment seront payés les salariés d'une « entreprise tutellisée » qui ne vendra rien ? Donc arrêtons de faire vivre la vieille chimère de la reprise systématique de l'entreprise par les salariés et de la mise en œuvre d'une gestion coopérative . Cela reste possible et doit être favorisé par exemple dans le cas de PME en difficulté , mais ne constitue pas une généralité . François Hollande qui a bien compris le contexte général propose des mesures adaptées visant à encadrer les dérives et à promouvoir une croissance économique partagée . Face aux licenciements injustifiés il propose d'alourdir sérieusement les sanctions financières . Ce n'est pas une annonce aussi spectaculaire qu'une interdiction impossible à mettre en œuvre et contraire au droit international mais c'est sans nul doute une mesure qui amènera à réfléchir à deux fois les entreprises indélicates et en tout état de cause à les contraindre à assumer le cout financier et social. Des conditions strictes d'éligibilité à des aides ou d'accès aux marchés publics sont aussi des moyens d'actions de l'état.

 

 

Sur ce sujet particulièrement sensible, comme sur les autres questions , François Hollande a fait le choix de ne pas raconter d'histoires aux français . Son programme et ses propositions sont claires et cohérentes. Dans le débat télévisé d'hier comme depuis le début de son engagement dans le processus des primaires citoyennes François Hollande développe un programme d'avenir pour une France rassemblée autour de la justice sociale , du progrès, de l’innovation et de la liberté .

 

05/10/2011

le juste retour de la momie

Dans le film cultissime « la Momie » , je veux bien entendu parlersarkozy,election,languedoc roussillon,béziers du premier de la série, un des personnage poursuivi par des morts vivants aussi vilains qu'affamés leur oppose toute une série de pendentifs religieux allant de la croix à l'étoile de David en passant par la main de Fatma . La combine ne marche pas , les monstres sanguinaires reviennent  sans cesse et continuent de plus belle à vouloir le dévorer tout cru. Bref c'est un peu comme quand Sarkozy est venu en Cevennes . En effet comme le dit le midi libre ce jour  « Aprés avoir rappelé l’hiver dernier "les racines juives de la France" devant le Conseil représentatif des israélites de France (Crif), après avoir vanté au printemps "l’héritage" catholique dans son discours du Puy-en-Velay, Nicolas Sarkozy était donc à Alès, hier, pour parler aux protestants ». Certains diront qu'il se voue à tous les dieux pour retrouver les faveurs du ciel d'autres qu'il recherche la transcendance à travers un pèlerinage universaliste .Mais finalement ne serait-il pas simplement en train de faire campagne sur les deniers publics ?

 

02/10/2011

On dirait le sud

Comme le dit la chanson « on dirait le sud... »...peut être pas pour un million d'années mais surement pour un bon moment. Lors des dernières sénatoriales, il n'a échappé à personne que l'élection de Christian Bourquin, dans les Pyrénées orientales et d'Alain Bertrand en Lozère , confirme la solide implantation Senat 2011.jpget la pérennité de la majorité régionale du Languedoc Roussillon qui a une fois de plus démontré sa légitimité dans les urnes. Lors de l’élection régionale avec Georges Frêche , et lors des sénatoriales. A ce jour avec Robert Navarro la majorité régionale comporte donc trois sénateurs . Ce qui lui confère une double assise démocratique de par le suffrage des citoyens du Languedoc Roussillon et celui de ses élus locaux . Ce alors même que nombre d'élus de la majorité régionale sont encore injustement exclu du parti socialiste , puis que la fédération socialiste de l'Hérault est sous une tutelle qui n'en fini plus de durer. Il serait quand même temps au regard des enjeux qui s'annoncent que cette situation puisse trouver une issue intelligente . En effet à travers l'exclusion de ceux que les languedociens ont élu c'est tout un territoire qui n'est pas considéré, c'est la souveraineté démocratique de tous les militants socialistes du Languedoc Roussillon qui est niée. Le temps n'est pas aux luttes internes mais au rassemblement .C'est historique,  le 1er Président socialiste du Sénat vient d'être élu , les voix des « non inscrits de gauche  » du Languedoc Roussillon ont pesé dans la balance . Dans l'avenir, espérons que Solférino entende le message du sud autrement que par le chant des cigales estivales .